Blog de Geneviève Grousson-Troyes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Architecture d'intérieur

Fil des billets

mardi 16 octobre 2012

Philosophie "outdoor"

ibiscus_et_violon.jpg

expo.jpg

CEPE_jpeg.jpg

AMANITE_jpeg.jpg

gros_plan1.jpg

FRESQUE_SEPTEMBRE_2_blog.jpg

Aujourd’hui, une fresque est en attente pour un hall à Perpignan et je dois honorer quelques commandes en retard pour des tableaux en tôle d’aluminium pour décorer des appartements encore. Je me réjouis de me consacrer à nouveau à ces oeuvres esquissées depuis plusieurs mois. Si je n’avais pas à côté de mon métier d’enseignante une pratique plurielle créative et indépendante, mon esprit ne pourrait fonctionner sans perdre confiance et joie de vivre.

Des projets de peinture à continuer et dessiner toujours…

fleur_verticlaes_jpeg.jpg

vendredi 12 octobre 2012

Et staff !

DSC06700.jpg

Appartement à St Martin d'Uriage, mars / juin 2012

Dans les moirures, brillances, chatoiements, effets de miroir démultipliants, la couleur prise dans un ensemble bien cadrée et bien calée, comme dans un tableau en peinture, traduit l’atmosphère d’un lieu. Comme les espaces naturels extérieurs, les espaces intérieurs n’attendent que le lumière pour être révélés. J’ai choisi une intensité électrique comme si une lampe à arc fonctionnait avec du bleu à la place du blanc. Les tôles à la finition très brillante et translucide (effet gloss) renvoient la lumière mieux que ne le feraient mes toiles. Les leds blancs se réflètent encore une fois comme les silhouettes qui passent devant.

Les couleurs de la terre se déclinent autour de celles de l'eau en sensations estivales : la caresse du sable blond sous les pieds et la mer avec son énergie turquoise qui claque sur son fond de montagne rouge, brune et noirâtre.

DSC06698.jpg DSC06679.jpg

T2_jpeg_-_copie.jpg

Salon.jpg

La décoration de l’appartement pour les Gîtes de France, le deuxième, fût un moins grand chantier mais tout aussi complexe : il s’agissait d’une réhabilitation, pas seulement d'une réparation et mise en sécurité, mais aussi d'une mise en conformité avec les critères assez exigeants des Gîtes de France. Il y avait d’abord le contexte : les abords immédiats d’Uriage avec sa source d'eaux thermales aux propriétés curatives et l’accueil donc des curistes, et pas loin non plus des sommets de Belledonne avec ses touristes arrivants peu chargés, désireux de trouver un nid douillet sans lever le petit doigt après avoir fait randonnées et ski. L’aspect villégiature de la maison n’est plus à justifier avec ses parements rouge basque et son blanc cru. Il a fallu apporter autre chose pour cet autre logement au sein de l’immeuble et valoriser la terrasse plein sud tout en se protégeant des rayons du soleil, été comme hiver. Le bleu apporté par les leds et les choix de finition en staff de plâtre disséminés partout (cuisine, salon et l’entrée) ont permis de faire oublier les découpes et les surfaçages arbitraires en les transformant en nouveauté absolue. Impossible de reconnaître l’ancienne cuisine-laverie et d’imaginer l’ancienne chambre transformée en salon. Le mur en capiton de plâtre avec une double corniche en ruban led et spot leds très froids.

DSC06711.jpg

mardi 8 février 2011

Le printemps d'un projet

Avec le printemps et sa lumière pure, les couleurs fraîchement passées des façades des immeubles, les murs d'intérieur aux couleurs bonbons vont pouvoir s'exprimer. Nous avons hâte de faire le déplacement pour voir ce printemps l'aménagement fini à Castelnau-le-Lez, Vendargues et Sète. Dans les vues 3D ci-jointes, nous pouvons voir que les peintures sur tôles jouent pleinement le rôle que joueraient des peintures sur toiles montées sur un chassis classique, peintes avec nos bons pinceaux et nos traditionnels tubes de gouaches, acryliques ou huiles. Simplement, un hall d'entrée d'un immeuble n'est pas une cimaise de musée ni un mur dans un appartement privé. Le choix d'une oeuvre originale au rendu sensible sur un support solide en aluminium, pouvant se placer à l'intérieur ou à l'extérieur, rend possible le lien avec un public plus nombreux, plus large, pas toujours aussi averti que dans un espace muséal. Les mains d'un petit enfant en poussette ou la main curieuse de quelqu'un qui veut toucher, voilà la rencontre aussi à laquelle se destine cette oeuvre posée là dans la limite délicate entre espace public et espace privé.

hall rouge iris

La rue n'est qu'à un pas. Une image de plus, pourtant ce n'est pas une publicité ni de la décoration au kilomètre que l'on peut se procurer et voir partout. La peinture elle-même porte des annotations personnelles écrites à la mine de plomb, "brutes", renvoyant au contexte d'élaboration du dessin (date du dessin, lieu, signature). J'ai posé là en effet une petit partie de mon carnet de route et de ma vie, au croisement d' un couloir et d'un ascenseur, entre un bureau et un escalier. Une écriture personnelle "à l'ancienne" comme sur un parchemin ou comme un dessin croqué sur un bout de nappe en papier… Une note d'humeur, d'humour, de vie, une marque d'attention dédiée à un lieu et à son nom, à son histoire et par extension, à ses habitants. Personnaliser "Les anémones", "Lou bigos". Baptiser aussi les halls : le hall jaune, le hall rouge.

hall jaune lys

Habiter en effet ce n'est pas seulement se loger, c'est investir l'espace dans lequel on vit déjà, par les gestes, par le corps, son déplacement, son comportement, par le regard. Ces oeuvres seront offerts au regard dans un quotidien répétitf. Espérons que chacun s'attachera un peu à ces dessins, que les yeux finiront le dessin. Y trouveront de nouvelles formes, de nouvelles tâches, sauront observer de nouveaux traits. Tout notre monde est ainsi fait : de figures, de fonds, de formes, de couleurs et de traits, d'ombre et de lumière. Libre et s'offrant aux yeux de ceux sachant l'observer. L'apprécier.

lundi 20 septembre 2010

Les fresques pour Vestia Promotions

Port_montpellier.jpg

capture_monp_jpeg.jpg

Dans le cadre d' une commande, me voilà plongée dans du design d'espace, du design global. Je participe à l'aménagement des halls pour des immeubles situés dans le sud de la France, à Vendargues, Castelnau-Le-Lez près de Montpellier et Sète. L'idée de participer aussi à la décoration intérieure (murs, plafond, sols, boîtes à lettres, portes) permet de viser à plus d'harmonie et de cohérence entre mes peintures, mes dessins et le lieu dans lequel ils seront placés. Le choix simultané des volumes, des matières, des couleurs permet de véhiculer un concept global (thème) d'obtenir des liens forts entre l'intérieur et l'extérieur, entre le passé et le futur du lieu, entre le support du mur et la surface dessinée. L'intégration d'oeuvres d'art renvoyant chaque fois à des couleurs, des graphismes, et des ambiances lumineuses et colorées d'une même charte, permettra de faire le lien avec un élément du programme architectural de Vestia Promotion. Cela servira dans le même temps son cahier des charges conceptuel. Par leur aspect et leur conception architecturale, ces immeubles étaient déjà inscrits dans le champ de la création contemporaine. Ce parti-pris d'intégrer des tableaux et des décors dans les zones publiques de passage permet de peaufiner et d'affirmer cette volonté.

vestia.jpg

Au thème fleuri des immeubles en "S" Les Anémones, j'ai répondu par un ensemble coordonné composé de parements acidulés dans des bois aux essences variés traités, posé en calepinage horizontal ou vertical, allongeant ou rétrécissant l'espace. J'ai crée ainsi des "sas" de sensations avec des effets de tâches abstraites à l'intérieur de croquis très figuratifs.

tole_dunes.jpg

Les fresques La dune et Le port, pour les bureaux de Vendargues, sont traitées dans des formats panoramiques sur fond blanc, coupant la longueur (12 mètres linéaires) et accompagnant les passants jusque dans l'escalier. Les couleurs du sol répondent aux tableaux. Ce grand chantier de formes me plaît beaucoup. Espérons qu'il se distinguera en donnant un supplément d'âme à ces lieux de résidence ou de travail. Qu'il justifiera l'association artiste/artisan dans le cadre de l'amélioration les projets d'aménagement du territoire. Pour Sète et ses chais, je pense aborder le thème des produits de la mer, poissons, crustacés et du vin. Bref, la gastronomie et le plaisir du port très proche ou les soirées se passent dans les rues , dans le souvenir de Brassens, des marchés de la mer, des barques bleues et rouges des joutes nautiques, une tradition sétoise.